1259218 503c 855c 732c 325c 264c 322c

C'est à la fin du 8ème siècle que le procédé de fabrication du papier Japonais est mis au point. Ce papier ou Washi est obtenu en mélangeant du chanvre, du kozo ( famille des mûries) et une plante aquatique produisant une sorte de latex, le tororo-aoi. C'est la méthode dite nagashizuki, qui permet de produire un papier étonnamment fin, solide et résistant. A partir  du 18ème siècle, la production de papier se développe en même temps que l'origami s'impose comme un passe temps et un style de décoration intérieure.

Le washi est tout à fait adapté pour le pliage et les contraintes liées à l'origami ( pliage, torsions,...)

J'utilise principalement les papiers imprimés, et plus précisément le Kyo chiyogami. Ce papier décoratif est imprimé, soit à l'aide d'un bloc à estampe, soit selon la technique utilisée pour les impressions sur les kimonos. Le terme kyo réfère à la région de Kyoto, où l'on produit ce type de papier. Les motifs d'inspirent de ceux utilisés par les nobles de la cour ou des imprimés des kimonos.

Pour réaliser une guirlande, j'utilise de 1 à 3 feuilles de papiers.

Chaque feuille coûte environ 15€